Actualités

En avril, la consommation d'énergie augmente pour le quatrième mois consécutif mais elle ralentit (+0,9 % après +4,4 %). Les dépenses d'électricité et de gaz décélèrent tout en restant dynamiques (+3,3 % après +6,2 %), en raison de températures de nouveau au-dessous des normales saisonnières. En revanche, la consommation en produits raffinés se replie (-2,2 % après +2,1 %), tant en fioul qu'en gasoil.
En avril, les achats de biens fabriqués augmentent moins fortement qu'en mars (+0,3 % après +0,9 %), freinés par la contraction des achats d'automobiles.
La consommation de biens durables marque le pas (+0,4 %) après deux mois de nette hausse. Ce ralentissement provient surtout du repli des achats d'automobiles (-0,8 % après +1,1 %). Les dépenses en équipement du logement restent dynamiques (+2,3 % après +4,0 %), portées en particulier par les achats de produits électroniques grand public et de meubles.
En avril, les dépenses d'habillement repartent légèrement à la hausse (+0,2 % après -0,3 % en mars), du fait notamment du rebond des achats de chaussures.
Les achats des ménages en autres biens fabriqués se redressent eux aussi légèrement (+0,2 % après -0,4 %), en particulier avec une reprise des dépenses en quincaillerie-bricolage.
La consommation de produits alimentaires diminue nettement en avril (-1,2 %) après une quasi-stabilité en mars (-0,1 %). Ce recul résulte surtout d'une nouvelle baisse de la consommation en viande et du repli des dépenses en boissons et tabac.
L'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens est rehaussée de 0,9 point en mars 2016 : elle s'établit à +1,1 %, au lieu de +0,2 %. Celle du premier trimestre dans son ensemble est en revanche abaissée (+1,4 % contre +1,7 %). L'ampleur de ces révisions est habituelle à ce moment de l'année. Elle résulte du calage des comptes infra-annuels sur les comptes annuels, révisés à l'occasion de l'élaboration du compte provisoire de l'année 2015, de la réestimation des modèles de CVS, de CJO et d'étalonnages, ainsi que de l'intégration de nouvelles informations connues depuis lors sur les indicateurs utilisés (notamment pour l'habillement et l'équipement du logement).
(source Insee)