Actualités

A l’occasion de son divorce, une femme sollicite l’octroi d’une prestation compensatoire. A l’appui de sa démarche, elle tente de faire valoir le fait qu’elle ne peut plus mener le même train de vie que durant sa vie maritale. En vain. Après avoir relevé qu’il existait une disparité importante dans les conditions de vie respectives des ex-époux, mais que cette disparité n'était toutefois pas en lien direct avec la rupture du mariage, dans la mesure où elle préexistait au mariage, la Cour de cassation approuve la décision des juges qui concluent à l’absence de tout versement. 

Voir la décision