Actualités

Un homme sollicite le divorce aux torts exclusifs de sa femme. Il lui reproche d’avoir manqué à son obligation de loyauté en lui dissimulant l’état de grossesse dans lequel elle se trouvait au moment de leur mariage, qui plus est d’une tierce personne. Mais pour les juges, bien que l’enfant soit né 5 mois seulement après la célébration du mariage, l’époux ne produit aucun élément tendant à démontrer que sa femme lui aurait caché son état de grossesse à cette date. Ils le déboutent donc de sa demande et prononcent, selon les souhaits de l’épouse, le divorce pour altération définitive du lien conjugal.