Actualités

Après le tabac, le gouvernement réfléchit à taxer davantage les alcools de plus de 15 degrés. Les vins et bières ne seraient pas concernés par cette nouvelle taxe. En revanche, pineaux ou autres muscats fabriqués en France pourraient l'être. Cet alourdissement de la fiscalité sur les boissons alcoolisées pourrait rapporter à l'État 150 millions d'euros. Une mesure qui pourrait figurer dans le plan de prévention de l'alcoolisme - deuxième cause de mortalité «évitable» après le tabac - qui sera prochainement présenté par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui a fait, pour l'heure, de la lutte contre le tabagisme sa priorité.