Actualités

La quasi-totalité des « amendes radars » (91,8 %, soit 845,2 millions d'euros), a été consacrée à la lutte contre l'insécurité routière contre 8,2% (75 millions) affectée au désendettement de l'Etat. Concernant la branche du contrôle automatisé, en 2016, les 4 398 équipements du parc ont été à l'origine de l'envoi de 16 millions de contraventions. Ces avis ont généré 760,5 millions d'euros d'amendes forfaitaires et 159,8 millions d'euros d'amendes majorées, soit 920 millions d'euros. Les recettes générées par les radars sont réparties entre 3 destinataires : l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), les collectivités territoriales, la Délégation à la sécurité routière (DSR).